Comment gérer son business immobilier à distance ?

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on email

Contrairement au e-commerce ou aux formations en ligne, l’immobilier est physique et requiert une présence humaine. Gérer à distance un business immobilier peut donc être complexe du fait de certaines contraintes spécifiques. En particulier pour toutes les activités qui tournent autour de la location courte durée (gestion des entrées, des sorties, du ménage…). 

Grâce à l’automatisation des tâches récurrentes, il est possible de s’affranchir d’une présence physique. Ainsi, toutes les activités sont-elles gérables à distance ? Quelles méthodes de travail existent ? Comment les mettre en place ?

Gérer à distance ses locations de courtes durées

L’objectif des investisseurs immobiliers et des personnes gérant des biens en sous-location est de générer un maximum de revenus grâce à la location courte durée. Or cette activité nécessite beaucoup de temps de gestion. Il existe néanmoins des solutions pour s’affranchir des contraintes de cette activité.

Déléguer les tâches physiques à une équipe dédiée

Lorsque l’on se lance ou que l’on a peu de biens, il est indispensable de mettre en place des relais. Dans un premier temps, ces relais peuvent être constitués des membres de l’équipe de nettoyage. Il est également intéressant de trouver une personne capable de gérer la maintenance des différents biens (réparations mineures). L’objectif est ainsi de toujours avoir quelqu’un de disponible, autonome, en capacité d’intervenir rapidement.

Pour les personnes gérant beaucoup de biens immobiliers, il est possible de déléguer la gestion de cette équipe. Il est ainsi bénéfique d’investir dans la mise en place d’un city manager. Cette personne gère une zone d’activité, ce qui permet de ne gérer que les « gros problèmes ».

Cette organisation libère un maximum de temps et offre une totale liberté de gestion à distance de l’activité.

Passer de la location courte durée à la location moyenne durée

Afin de limiter le temps de gestion nécessaire, tout en conservant une bonne rentabilité, il peut être intéressant de proposer des biens en location de moyenne durée.

En effet, les biens à louer au mois sont de plus en plus recherchés et le bail mobilité offre des garanties intéressantes.

Focus – Le bail mobilité

Mis en place en 2018 dans le cadre de la loi ELAN, le bail mobilité est un contrat de location de moyenne durée d’un logement meublé.

Son fonctionnement peut se résumer en 3 points :

  • Doit être d’une durée supérieure à un mois et inférieure à 10 mois (non renouvelable).
  • Destiné aux étudiants et aux personnes en mobilité professionnelle (justificatifs nécessaires).
  • Aucune caution ne peut être demandée (il est possible de recourir au dispositif de garantie locative VISALE d’Action logement pour couvrir ses risques. Tous les locataires au bail mobilité sont éligibles à ce dispositif. En savoir plus…)

 

Pour en savoir plus sur la réglementation du bail mobilité, rendez-vous sur le site de l’ANIL (Agence nationale pour l’information sur le logement).

Ainsi, même si le cashflow dégagé est légèrement inférieur, il permet de conserver une bonne rentabilité, tout en limitant le temps de gestion nécessaire. En effet, le nombre de voyageurs étant réduit, il y a moins d’actions à gérer (entrées/sorties, ménages…).

Important

À noter qu’en cette situation de crise sanitaire, la location moyenne durée est une excellente alternative à la location courte durée. Cette dernière étant très variable en ce moment, les locations de moyennes durées, bien que moins génératrices de cashflow, permettent néanmoins d’assurer la rentabilité des biens gérés.

La location moyenne durée permet de proposer des biens sans avoir besoin de mettre en place une équipe dimensionnée pour intervenir tous les jours. Par ailleurs, la recherche de locataires et les relations avec eux sont beaucoup moins chronophages : les échanges avec les personnes intéressées sont moins nombreux et interviennent à des intervalles plus espacés dans le temps.

Gérer une conciergerie à distance

Pour les activités de conciergerie, une présence physique est indispensable. Il est donc très difficile de piloter à distance ce type d’activité.

Néanmoins, il existe une alternative particulière permettant d’avoir une activité de conciergerie à distance : s’associer avec un partenaire.

Travailler en binôme permet de répartir les rôles :

  • Un opérationnel
  • Un gestionnaire

 

Ainsi, le premier est en charge des équipes, des problématiques terrain et des relations avec les voyageurs. 

Le second se charge du développement commercial, de la communication et de l’administratif. Le second pourra ainsi effectuer une bonne partie de son activité à distance.

Cette organisation nécessite un partenariat fort et une organisation spécifique.

Vous accompagner pour gérer à distance votre activité

Pour vous accompagner toujours plus dans votre démarche et l’optimisation du pilotage de votre activité, nous vous offrons deux formations totalement gratuites sur :

 

Chacune de ces formations, de 2 à 3 heures, est issue de webconférences réalisées par Sébastien MORE, entrepreneur, investisseur immobilier et expert Airbnb.

 

D’ailleurs, inscrivez-vous à la prochaine au lien suivant et rejoignez une communauté d’investisseurs et de sous-loueurs motivés et performants.

Téléchargez
nos fiches mémo gratuitement

Des fiches mémo au format PDF que vous pourrez consulter à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos derniers articles