Annonce Airbnb supprimée : que faire ?

Partager

Sur Airbnb, de plus en plus d’annonces sont suspendues, voire supprimées. Ce phénomène est assez nouveau. Avant 2022, ces cas étaient très rares. Airbnb cherche désormais à « épurer » se base d’annonces, en retirant toutes celles jugées « pas au niveau ». La politique de la plateforme est désormais de ne garder que les meilleures, laissant sur le carreau de nombreux propriétaires.

Il faut donc désormais chercher d’autres solutions face à toutes ces suppressions. Dans cet article, nous allons voir ce qu’il est possible de mettre en place pour maintenir son activité de location courte durée.

Annonce Airbnb supprimée : une explosion des cas !

La plateforme a clairement décidé de faire la chasse à ce qu’elle juge comme des « mauvais élèves ». Toutes les annonces qui ont des notes inférieures à 4/5 sont clairement en risque.

Auparavant, Airbnb prévenait en envoyant des messages d’alerte en amont et en suspendant les annonces, en général 5 jours.

Mais maintenant, la plateforme est plus sévère. Il n’y a plus d’avertissement pour prévenir d’un défaut. Il n’y a plus qu’un message pour indiquer la suppression de l’annonce dans un délai généralement de 3 mois. Ce délai permet à Airbnb de ne pas annuler les réservations déjà faites et ainsi de ne pas avoir à reloger les voyageurs.

 

Face à ses suppressions sans réel avertissement, sans possibilité d’améliorer sa situation pour se conformer aux nouveaux standards Airbnb, il existe des solutions à mettre en place rapidement.

Anticiper annonces supprimées en les triant

Face au durcissement de la plateforme, il faut anticiper un éventuel déréférencement de certaines de ses annonces. En particulier, toutes celles qui peuvent générer de l’insatisfaction voyageur.

Il s’agit d’identifier les logements qui correspondent moins aux attentes mais pour on ne peut pas améliorer la situation. Il s’agit de ceux qui sont pénalisés par des éléments impossibles à changer : immeuble vieillissant, mauvais emplacement, environnement bruyant…

À noter : si les mauvaises évaluations proviennent d’éléments sur lesquels on peut agir, il faut tout mettre en œuvre pour améliorer la situation. Les annonces en question ne sont donc pas concernées par les recommandations suivantes.

Créer un compte secondaire pour les annonces à risque

Ces logements à risque doivent alors être isolés, sorti du compte Airbnb. L’objectif est de ne pas pénaliser les autres biens proposés sur le même compte. En effet, les annonces qui génèrent des mauvaises évaluations, font baisser la notation globale en tant qu’Host Airbnb.

Pour isoler les annonces les plus à risque, il est nécessaire de se créer un nouveau compte Airbnb. Il faut alors utiliser une nouvelle adresse email et un autre numéro de téléphone.

Obtenir le statut SuperHost pour ses meilleures annonces

Créer un compte secondaire pour les annonces à risque aura un impact direct sur la notation en tant qu’hôte. En effet, le compte principal ne gérant plus que les annonces les mieux évaluées, la notation globale augmentera mécaniquement.

Annonce Airbnb supprimée : que faire ?

L’objectif sur ce compte principal est alors d’obtenir le statut SuperHost. En plus de gagner en attractivité, ce statut devrait permettre d’éviter le risque de suppression d’annonce.

Publier ses annonces sur d’autres plateformes

En ne publiant ses annonces que sur Airbnb, on devient totalement dépendant de la plateforme. Une suppression et le business est en crise.

Pour éviter cela, il ne faut pas hésiter à publier ses offres de location courte durée sur plusieurs sites.

Booking.com est aujourd’hui une des alternatives les plus intéressantes. En effet, le site n’a pas la même politique qu’Airbnb : le risque de voir ses annonces supprimées est ainsi bien moins important.

Il est également intéressant de publier ses annonces sur des sites comme Abritel ou Leboncoin. L’important est de diversifier ses sources de clients et de ne pas être dépendant d’un acteur spécifique.

À noter : la présence sur plusieurs plateforme nécessite de mettre en place un Channel Manager. Cet outil permet de mettre à jour en temps réel les calendriers de réservation sur chaque site, de manière automatique.

Par exemple, si une réservation est faite sur booking.com à une date, il ne sera plus possible de louer le logement via Airbnb à cette même date.

Créer son propre site de réservation

Il est assez simple de mettre en place son propre site de réservation aujourd’hui. Cela offre l’avantage d’être dédié à sa propre activité, sur lequel on a directement la main.

Il est possible de le développer soi-même, sous réserve de maîtriser un minimum la création de site web et d’avoir du temps. Sinon, il existe des solutions clé en main pour avoir un site dédié à son activité très rapidement. Des spécialistes peuvent en créer un très rapidement.

 

Il est nécessaire ensuite de créer de la visibilité pour son site.

D’abord, sur internet directement, en travaillant sur le référencement. Les textes du site doivent être optimisés, il doit y avoir du contenu spécifique qui attire les lecteurs (blog), une page Google MyBusiness doit être créée… C’est un travail qui nécessite un peu de temps avant de porter ses fruits.

Par ailleurs, il est possible de créer de la visibilité pour son site dans la vie réelle. Les voyageurs satisfaits ont tendance à revenir dans les logements qu’ils ont apprécié. C’est pourquoi, il faut s’assurer que chaque client sache qu’il y a un site dédié pour réserver pour revenir. La méthode est simple : donner une carte de visite à chaque voyageur.

Annonce Airbnb supprimée : privilégier l’indépendance

Airbnb est clairement la plus grande source de clients, c’est une véritable opportunité de business. C’est la plateforme incontournable pour la location courte durée.

Toutefois, il ne faut pas en être dépendant, ne pas mettre son activité en péril si la plateforme change de politique. C’est pourquoi, il est préférable d’être présents sur plusieurs et même d’ouvrir son propre site de réservation.

L’indépendance est la plus grande sécurité face aux annonces supprimées par Airbnb.

 

Pour en savoir plus sur la location en courte durée, je propose différentes formations gratuites pour :

  • Connaitre les principes fondamentaux de la location courte durée.
  • Mettre en place des concepts innovants pour booster sa rentabilité.
  • Exploiter un logement sans en être propriétaire grâce à la sous-location.

SOUS-LOCATION

UNE FORMATION DE 4 VIDÉOS OFFERTE

Percevoir des loyers immobiliers sans être propriétaire, sans crédit bancaire et en toute légalité ? 

NOUS SUIVRE SUR YOUTUBE

DU CONTENU EXCLUSIF
2 FOIS / SEMAINE

CONCIERGERIE AIRBNB

1H DE FORMATION GRATUITE

Créer votre société de conciergerie airbnb grâce à cette formation offerte.

Téléchargez
nos fiches mémo gratuitement

Des fiches mémo au format PDF que vous pourrez consulter à tout moment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nos derniers articles

Abonnez-vous à notre newsletter

Nous vous enverrons des informations sur l’immobilier et la location courte durée.

Téléchargez gratuitement
votre guide de la sous-location

Un guide complet pour tout savoir sur la sous-location immobilière professionnelle.

Téléchargez gratuitement
votre formation sur la conciergerie airbnb

Créer votre société de conciergerie airbnb grâce à cette formation offerte.

Téléchargez gratuitement
votre série de 4 vidéos sur la sous-location

Percevoir des loyers immobiliers sans être propriétaire, sans crédit bancaire et en toute légalité ?

Téléchargez gratuitement
votre guide de la sous-location

Un guide complet sur la sous-location professionnelle immobilière. 

Téléchargez gratuitement
nos fiches mémo

Des fiches mémo au format PDF que vous pourrez consulter à tout moment